En plus du suivi, des informations diverses

Rééducation orthophonique post-implantation

Une rééducation orthophonique doit être impérativement réalisée après l’implantation, et cela même après une implantation controlatérale. En effet, cette rééducation favorise le développement de la perception auditive avec l’implant et permet de retrouver une facilité de communication dans la vie courante et, ainsi, d’améliorer la qualité de vie en tenant compte de l’environnement familial, social et professionnel (utilisation du téléphone, …) du patient.

La rééducation orthophonique est effectuée, en lien avec les orthophonistes de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, par un(e) orthophoniste de ville appartenant, si possible, au réseau développé par le service depuis de nombreuses années.

Cette rééducation est remboursée à 60 % par la Sécurité Sociale et 40 % par la mutuelle sur présentation de l’ordonnance et de la carte vitale.

Entretien et renouvellement des processeurs après l’implantation

L’entretien du matériel est sous la responsabilité du patient. Il doit suivre de façon rigoureuse les règles fixées par le constructeur de l’implant. Des ateliers sont organisés par les constructeurs au sein de l’Institut francilien d’implant cochléaire pour répondre aux questions concernant l’entretien, les processeurs,  les accessoires, la connectivité…

En cas de panne ou de mauvais fonctionnement, il ne faut pas essayer de “bricoler” mais il faut contacter rapidement le constructeur ou le service hospitalier à la Pitié-Salpêtrière. 

Attention : Lors de la prise en charge du processeur pour réparation par le constructeur, une assurance peut être demandée pour le prêt d’un appareil de secours qui sera utilisé le temps de la réparation.

 

Attention, les processeurs sont fragiles : il faut en prendre soin

 

Le renouvellement du processeur peut être réalisé en prenant en compte la législation en vigueur (Arrêté du 2 mars 2009). Ce renouvellement est réalisé lorsque le processeur est hors garantie (après 5 ans) en cas de dysfonctionnement non lié à une mauvaise manipulation, avec absence de réparation possible.

Si le fonctionnement du processeur est satisfaisant et stable, son renouvellement pour bénéficier des éventuels progrès technologiques est discuté en réunion d’équipe pluridisciplinaire (RCP).

En cas d’implantation bilatérale et en l’absence de panne, il est préférable d’adapter la date de renouvellement afin que les deux processeurs soient renouvelés en même temps.

Imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM)

Si une IRM est prescrite au patient , et cela quelle que soit la partie du corps examinée, des précautions particulières sont à prendre.

Les modalités pour réaliser une IRM dépendent de la marque de l’implant et du modèle/génération de la partie interne. Avant toute IRM, il est impératif de contacter le service après-vente du constructeur qui vérifiera la compatibilité de la partie interne de l’implant avec les IRM 1,5 ou 3 Tesla et  enverra au patient la documentation sur les précautions nécessaires à prendre. Cette documentation devra être donnée au radiologue le jour de l’IRM.

Le centre Implant ne peut pas indiquer

les précautions à prendre pour avoir une IRM.

Le service après-vente du constructeur de l’implant doit être impérativement contacté.

Assurances

Il est indispensable que le processeur soit assuré par une assurance spécifique : il n’est pas couvert par l’assurance « Responsabilité civile ».

Cette assurance couvre :

  • la perte
  • le vol
  • la casse

du processeur (~6 000 €).

En cas de perte, de vol ou de casse, vous devez immédiatement faire une déclaration à l’assurance.

 

L’assurance couvre également la perte, le vol et la casse du processeur prêté par le constructeur le temps de la réparation du processeur en panne du patient.

 

Les associations de patients donnent les informations nécessaires concernant cette assurance. D’autres compagnies d’assurances susceptibles d’assurer spécifiquement le processeur peuvent être contactées, mais il est utile de bien comparer les prix et les conditions de remboursement (avance des frais).

 

Une assurance spécifique pour l’implant est indispensable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.