L’implant d’oreille moyenne

Il existe un seul modèle d’implant d’oreille moyenne appelé Vibrant Soundbridge (Medel).

L’implant Vibrant Soundbridge est composé d’une partie interne et d’un processeur externe.

La partie interne a une petite bobine électro-magnétique qui s’accroche à un des osselets et permet d’amplifier la vibration du dernier osselet, l’étrier. Cette vibration amplifiée est alors transmise à l’oreille interne. Le processeur externe est maintenu grâce à un aimant, derrière le pavillon de l’oreille, en regard de la partie interne.

Le bilan

Avant l’implantation, le bilan comprend une consultation ORL avec une audiométrie, un scanner, une IRM et une consultation anesthésique.

La chirurgie et le suivi

La partie interne est placée chirurgicalement par une incision en arrière du pavillon de l’oreille et un fraisage de l’os de la mastoïde pour accéder à la chaîne des osselets. L’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure de 1 heure 30 à 2 heures ; elle peut être réalisée en ambulatoire. Deux à trois semaines après la chirurgie, les premiers réglages du processeur sont réalisés. Ces réglages sont proches de ceux des prothèses auditives traditionnelles. Le suivi est ensuite réalisé par l’audioprothésiste avec un rendez-vous médical annuel chez l’ORL.

Les résultats attendus

Les performances attendues sont voisines de celles obtenues par une prothèse auditive traditionnelle.

La prise en charge financière

En cas de surdité de transmission ou de surdité mixte (c’est-à-dire secondaire à un problème sur le conduit auditif externe et/ou le tympan et/ou les osselets), l’implant, le processeur externe et l’intervention chirurgicale sont pris en charge par la Sécurité Sociale.

Si la surdité est neurosensorielle (c’est-à-dire uniquement liée à une atteinte de l’oreille interne), l’implant et le processeur sont à la charge du patient (partie interne 4 700 €, processeur 3 100 € en 2021).

 

Compatibilité IRM

Le modèle actuel est compatible avec l’IRM 1,5 Tesla, mais un cône d’ombre d’une dizaine de centimètres masque les structures situées sous l’aimant. Cet aimant n’est pas amovible, c’est-à dire qu’on ne peut pas le retirer pour passer l’IRM. Il est recommandé de contacter le service après-vente du fabricant (Medel) avant de réaliser toute IRM afin qu’il envoie des instructions pour le radiologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.