Présentation

L’implant cochléaire est un dispositif médical implantable qui existe depuis le début des années 1990.

Le succès de cet appareillage dans la réhabilitation

des surdités sévères à profondes a conduit

à un fort développement de ses indications.

En France, l’implantation cochléaire est une activité d’excellence et de recours, exclusivement réalisée au sein des établissements publics hospitalo-universitaires référencés par les agences régionales de santé (ARS), et s’adossant à une recherche dédiée. Plus de 1700 implantations sont réalisées en France chaque année dont 60% chez l’adulte. En Île-de-France, l’activité d’implantologie cochléaire dépend de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et comprend trois centres adultes et deux centres pédiatriques.

Sorbonne

Le centre référent Implant cochléaire et du tronc cérébral de la Pitié-Salpêtrière

Deux des centres d’implantation cochléaire de l’AP-HP sont rattachés à Sorbonne Université. Un centre, ouvert fin 2020, est rattaché à l’Université Paris-Saclay, il est situé à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.

Les deux centres de Sorbonne Université sont localisés à l’hôpital Rotschild (consultations et réglages d’implant) et à la Pitié-Salpêtrière.

 

Le centre référent Implant cochléaire et du tronc cérébral de la Pitié-Salpêtrière a été créé au début des années 1990 avec, en 2008, une fusion avec le centre de Saint-Antoine dirigé par le Professeur Bernard Meyer. Initialement situé à l’hôpital Beaujon (AP-HP) sous la direction du Professeur Olivier Sterkers, ce centre référent a été transféré à la Pitié-Salpêtrière en 2013 suite au déménagement du service ORL. Il s’agit du plus gros centre d’implantation cochléaire français avec plus de 200 implantations annuelles. En 2019, une unité fonctionnelle (UF) Implants auditifs et explorations audio-vestibulaires a été créé au sein du service ORL, sous la responsabilité du Docteur Isabelle Mosnier.

Pr. Bernard Meyer

Pr. Olivier Sterkers

Deux centres de référence Maladies rares

logo-filieres-sante-maladies-rares

Deux centres de référence Maladies rares constitutifs (CRMR) ont également déménagé de Beaujon à la Pitié-Salpêtrière en 2013 et ont été re-labélisés en 2017 par la direction générale de l’offre de soins (DGOS)  :

Le CRMR Surdité génétique de l’adulte

Le centre Surdité génétique de l’adulte (Filière SENSGENE)  est dirigé par le Docteur Isabelle Mosnier, et les consultations sont assurées par le Docteur Ghizlène Lahlou.

Sensgene
CRMR

Le CRMR Neurofibromatose de type 2

Le centre Neurofibromatose de type 2 (Filière FIMARAD), est sous la responsabilité du Professeur Michel Kalamarides, neurochirurgien.

Le centre de recherche en audiologie adulte

Fin 2020, un centre de recherche en audiologie adulte a ouvert suite à une convention de partenariat de recherche clinique entre la Fondation Agir pour l’Audition et l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

Il s’agit d’une plateforme de 100 m2 localisée au sein du service ORL, avec du matériel et du personnel dédié à la recherche clinique (lien onglet) en collaboration, entre autres, avec l’Institut de l’Audition (Institut Pasteur/Inserm/Université de Paris Cité) dédié à la recherche fondamentale.

Deux centres d’implantation cochléaire pédiatriques

Ils sont localisés à l’hôpital Necker-Enfants malades et à l’hôpital Robert Debré (Université Paris Cité)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.