Les pathologies vestibulaires et leur réhabilitation

Les pathologies vestibulaires

La dysfonction vestibulaire se traduit par une instabilité ou des vertiges.

En cas de dysfonctionnement brutal, de grands vertiges accompagnés de nausées et vomissements sont observés. Ces troubles sont souvent résolutifs en quelques jours grâce à la compensation assurée par la vision et la proprioception.

Il est important de savoir que toutes les pathologies vestibulaires ne se traduisent pas par des vertiges (du fait de la compensation) et que tous les vertiges ne sont pas liés à un dysfonctionnement vestibulaire.

En conséquence, afin de poser un diagnostic, les tests vestibulaires sont indispensables.

Quelles réhabilitations pour l’équilibre ?

En cas de déficit vestibulaire, la réhabilitation de l’équilibre passe par le développement de la compensation. Cette compensation peut être favorisée par la rééducation vestibulaire (exercices permettant de stimuler la fonction vestibulaire). L’objectif est de diminuer ou faire disparaitre les symptômes, en permettant au cerveau de ne prendre en compte que les signaux cohérents et de ne pas être gêné par le système vestibulaire qui dysfonctionne.

En cas de vertiges très invalidants, des techniques de destruction complète des cellules vestibulaires défaillantes ou de section du nerf vestibulaire, permettent de supprimer le signal perturbé qui arrive encore au cerveau et d’assurer ainsi une compensation plus efficace. Ces techniques, irréversibles, sont réservées à des cas très particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.